Production

Retrouvez ici les données relatives à la production d'électricité en France présentées de manière agrégée ou détaillée par filière de production : nucléaire, thermique classique, hydraulique, énergie solaire, énergie éolienne, thermique renouvelable. Les graphiques illustrent notamment l'émergence des nouvelles filières de production dans le mix énergétique avec le développement des capacités de production d'énergie solaire, éolienne terrestre, éolienne off-shore. 

Nucléaire

Paragraphes
Graphe
Légende et filtres

Évolution de la production nucléaire

Dernière mise à jour le : 02 mai 2024 à 18:04
Légende et filtres >
Masquer
Annuel Mensuel

Comparatif

      • Données provisoires
      • Données provisoires

      Télécharger une image
      Télécharger les données
      Partager
      Détails et source

      Détails et source

      Ce graphique présente une vision annuelle et mensuelle de la production nucléaire française.

      Les données peuvent être de différentes natures :

      • Les données issues des compteurs de RTE et de gestionnaires de réseau de distribution. La constitution des bilans globaux de consommation ou de production impliquent de disposer d’une vision agrégée de l’ensemble des données de comptage sur les périmètres du transport et de la distribution. Ces données ne sont disponibles que le 15 de chaque mois pour le mois qui vient de se terminer. Même si des mises à jour sont possibles, a minima pendant 12 mois, les données consolidées sont très robustes dès la première échéance de disponibilité.
      • Les données dites provisoires, issues de télémesures mises en place par les gestionnaires de réseau sur les différents points du réseau électrique, complétées par des estimations pour les productions ou consommations non télémesurées. Les données provisoires constituent une première vision disponible très rapidement après chaque échéance ; elles ne disposent pas de la même qualité que les données de comptage (prise en compte d’estimations, moins bonne précision de la mesure par rapport aux données de comptage…). Les éléments des graphiques reposant sur des données provisoires sont signalés par un pictogramme spécifique sur le portail.
      Graphe
      Légende et filtres

      Disponibilité du parc nucléaire français de production d'électricité

      Source : RTE à partir des données publiées au titre du règlement REMIT
      Dernière mise à jour le : 29 avril 2024 à 14:00
      Légende et filtres >
      Masquer
          • Données provisoires
          • Données provisoires

          Télécharger une image
          Télécharger les données
          Partager
          Détails et source

          Détails et source

          Ce graphique présente la disponibilité du parc nucléaire français pour la production d'électricité.

          Les valeurs de puissance journalière disponible des centrales nucléaires sont présentées sur les trois dernières années et peuvent être comparées à une vision moyenne représentée par l'enveloppe sur la période 2015-2019. 

           

          Source : RTE à partir des données publiées au titre du règlement REMIT

          Focus - La disponibilité et la production nucléaire

          Les réacteurs nucléaires sont régulièrement arrêtés pour différentes raisons (maintenance, rechargement de combustible, etc.), selon des fréquences et des durées qui varient en fonction de l’objectif : 

          • tous les 12 à 18 mois et pour une durée d'environ 40 jours pour rechargement du combustible, 
          • tous les trois à quatre ans et pour une durée d'environ 3 mois pour des visites partielles de sûreté du réacteur, 
          • tous les dix ans pour les visites de sûreté décennales qui conditionnent la poursuite de l'exploitation de la centrale, pour une durée minimale de 6 mois. 

          En plus de ces arrêts programmés, des arrêts fortuits impactent également la disponibilité des réacteurs. Depuis 2014, dans le cadre du grand carénage, les arrêts pour maintenance et amélioration en vue de prolonger la durée de vie des centrales se sont allongés. Par ailleurs, aux arrêts habituels, est venu s’ajouter en 2022 et 2023 l’effet significatif des contrôles et réparations liées au phénomène de corrosion sous contrainte identifié fin 2021 par EDF.  La crise sanitaire a également affectée la taux de disponibilité du parc nucléaire, notamment en 2022.  Selon les estimations de l’exploitant, rendues publiques en décembre 2023, la production nucléaire pourrait retrouver un niveau compris dans la fourchette 335-365 TWh de production annuelle dès 2025.